26 Feb
26Feb

LA FOLLICULITE

Cela ressemble à de l’acné, occasionne la même détresse que l’acné, mais si vous la traitez comme de l’acné, vous risquez de l’empirer… Qui est-ce? C’est la folliculite à Malassezia, appelée à tord “acné fongique". En tant qu’esthéticienne-spécialiste de la peau- vous devez savoir la reconnaître. À défaut, vous risquez  que votre clientèle la traite comme une acné vulgaire (nom de l’acné) et  la traîne de nombreuses années !

Qu’est-ce que la folliculite(à Malassezia)?

Si votre cliente a des boutons qui ne s’en vont pas, quel que soit les produits  pour peaux acnéiques qu’elle utilisent des soins, ou les traitements dermatologiques prescrits… et qui la démangent… vous avez peut-être affaire à une folliculite pityrosporum ou folliculite à malassezia.

Folliculites à Malassezia

Ce n’est pas du tout la même chose que l’acné vulgaire, et il est vital de faire la distinction! L’acné vulgaire (la « vraie acné »), implique le développement de bactéries. La folliculite à Malassezia, elle, implique le développement d’une levure, la Malassezia. Ce n’est donc pas techniquement une acné, mais une mycose, et cela fait toute la différence. La présence de malassezia est normale. Nous avons tous, au niveau de la peau, un certain nombre de micro-organismes, une « flore ». Nous avons tous donc un peu de Malassezia en nous. Lorsqu’il y a excès de Malassezia, cependant, les choses deviennent plus compliquées. La Malassezia se trouve normalement principalement au niveau des follicules pileux (du côté des cheveux).Mais en cas de crises, elle va se propager assez rapidement vers d’autres zones. Cet excès conduit à des boutons qui ressemble énormément à de l’acné vulgaire. Ils peuvent être localisés au niveau du visage, comme dans le décolleté, les épaules, le dos…Ces boutons peuvent ressembler à de simples points blancs, mais également à des boutons rouges et infectés.  Cela ressemble à de l’acné, mais cela n’en est pas! 

Qu’est-ce qui occasionne cet excès éventuel de Malassezia?

En général, la Malassezia se développe de façon excessive quand il y a une baisse du système immunitaire. Les porteurs du HIV en sont un exemple. Mais il existe de multiples raisons pour que le système immunitaire soit temporairement affecté : un coup de stress, une maladie, de la fatigue, la grossesse…Autant dire que tout le monde peut être concerné, à un moment ou un autre. Pour les personnes souffrant d’acné, il peut cependant y avoir un facteur de risque supplémentaire. En effet, le développement anarchique de la Malassezia a été souvent relié à la prise d’antibiotiques. 

Comment reconnaître la malassezia?

Le meilleur « indice »: les démangeaisons! L’indice le plus sûr est le fait que la  peau de votre cliente gratte excessivement. Une acné vulgaire ne démange pas (à moins d’employer des produits trop agressifs, bien sûr).

Voici d’autres indices, secondaires. La liste n’est pas exhaustive.

1. La Malassezia se développe particulièrement quand on la nourrit avec un corps gras. Elle se nourrit d’huile. Elle sera plus présente dans les zones riches en sébum (front, nez, menton, décolleté, dos…)

2. Elle aura tendance à empirer si on la nourrit d’huiles ou de crèmes.

3. Elle adore quand il fait chaud et humide. Elle empire particulièrement l’été.

4. Elle privilégie les endroits qui sont fermés. Toute occlusion de la peau (vêtements serrés, cosmétiques occlusifs) la renforcera.

5. Si votre cliente a d’autres problèmes fongiques (pellicules, pityriasis versicolor, excès de candida albicans,…), elle est probablement plus à risque d’excès de Malassezia.

6. La Malassezia non seulement résiste, mais souvent empire avec les antibiotiques. Si pendant la consultation cutanée,  votre cliente  vous dit que les boutons empirent après un traitement par antibiotique, c’est également une piste. 


Que faire si vous soupçonnez une folliculite à Malassezia?

  • Il faut  éviter les vêtements synthétiques collants. Se doucher rapidement après le sport.
  • Il faut souvent améliorer sa digestion et équilibrer sa flore intestinale, donc manger plus de végétaux pour les fibres.
  • Boire plus d’eau.
  • Les probiotiques peuvent être envisagés.

Ces conseils peuvent-être suffisants, si le problème de votre cliente est modéré. Si ce problème est plus sévère, vous devez conseiller à votre cliente une visite chez un dermatologue. Un dermatologue peut très rapidement diagnostiquer une folliculite à Malassezia. Il prendra vraisemblablement un petit échantillon de peau (cela ne fait aucun mal, rassurez votre cliente!).Mais elle sera alors fixée une bonne fois pour toute. Par ailleurs, il lui prescrira très probablement un traitement antifongique local ou oral (suivant l’intensité des lésions). Ces traitements sont efficaces. 

Quels conseils pour une routine beauté ?  

L’une des raisons, c’est que cette levure adore tous les corps gras.  Il devient difficile de s’hydrater correctement, de se maquiller… sans que les lésions ressurgissent. En cosmétique , cela veut dire:

  • Un nettoyage/démaquillage doux, apaisant,
  • Ne pas utiliser les huiles végétales,
  • Le gel d’Aloe vera est une bonne option possible,
  • L’acide Salicylique reste généralement bien toléré.

 Votre rôle d’esthéticienne - Experte de l’épiderme - est  de conseiller votre clientèle dans sa routine beauté.  Pour en savoir plus, sur le fonctionnement de la peau, ses dysfonctionnements, et les différentes prises en charge possibles en esthétique, rejoignez la BEAUTY CLASS By  Nath Bvf : formation EXPERTE ÉPIDERME

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.